Like Animals (Reissue with Bonus Tracks)

by [P.U.T]

/
  • Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

     name your price

     

  • Compact Disc (CD)

    Includes unlimited streaming of Like Animals (Reissue with Bonus Tracks) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

     $10 USD or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 29 Cimmerian Shade Recordings releases available on Bandcamp and save 50%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Palimpsests, Beyond The Horizon, Face The Truth, Of Woe or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Gloom, Shattered Echoes, Entheognosis, Ectoplasm, Worms, and 21 more. , and , .

     $49 USD or more (50% OFF)

     

  • STORE

1.
03:07
2.
09:21
3.
03:36
4.
5.
04:08
6.
04:56
7.
05:19
8.
9.
10.
11.

about

Originally released March 1, 2012 through P.O.G.O/Dismember Records

"Ce qui fait la force du duo et distinguent Like Animals c’est leur capacité à créer des morceaux qui combinent un groove vicieux et une ambiance lugubre. A mon avis ce disque, qui suit une discographie déjà remarquable, est bien parti pour être l’un des meilleurs disques de métal industriel de 2012."
www.eklektik-rock.com/2012/06/p-u-t-like-animals-interview/

Is it the conjunction of different facts announcing the decline of humanity which favours the blend of noisy genres and scenes ? More and more bands manage to gather avid fans of blackened, heavy and mesmerizing stuff through a raw and minimalistic common banner; in different manners though, they can originally come from Punk, sludge, Industrial or Black metal, have grown through different phases but (often, at maturity) have considerably slowed-down their tempos, turned them rawer and more minimalistic, also reflecting the harshness of nowadays life - before all as individuals and eventually as underground bands...
Until recently, I didn't knew much about P.U.T., a french duo (though physically shared between France and Belgium) existing since 15 years and delivering uncompromised Industrial/Sludge/Punk with a bunch of albums, eps , splits and even 2 lives !!! Being absent of the REAL underground during 10 years (1996 to 2006) -like I've been- often reveals to me some hidden gems and P.U.T. is one of those, lurking in the shadows of doom to eviscerate you with crushing noises...
"Like Animals" is the 5th album of brothers Beyet and from what I've briefly heard of their previous works, it is the rawest and heaviest too; Lionel handles the bass and sings while Nicolas is on guitar and sings too, the machines do the rest... If you think immediately -like I did- about another french band named Crown, you got it wrong for a great part - even if there's common caracters (anger) and influences (Godflesh, Killing Joke). P.U.T.'s sound is a lot more raw and minimalistic, this has been live recorded in a dozen of hours and smells perfectly sweat, booze, cold smoke and filthiness. Loud and abrasive, the sound is originally also influenced by Industrial and Electro with hypnotic, sometimes martial textures ("There's a Mammoth in this Room") but the thick guitar sound brings some harsh METAL crudeness that predominates in the overall.
We're definitely not far some Black Metal tones with vicious and rasping vocals, tense crudeness ("Exuvia", "Like Animals", "Broke a Line")... Indeed most often the SLUDGE tag fits but more in its recent blackened forms than its noiseist.
Noises samples are regular but not prominent and boring at any moment, some enhance horrific atmospheres ("IT"), others some dissonant dementia... just as in the closing song "It ain't Gonna be Fun" which ends in an hypnotic way the album.
Half groggy but motivated for more, P.U.T. is in no way fun that's certain, the band acts on you like a disturbing machine, attractive and painful at the same time... Simple, loud and sinister; taste it !
templeofperdition.blogspot.fr/search/label/P.U.T.

theblastingdays.blogspot.fr/2012/06/p.html
"(...) The ability of the duo to create songs that combines a vicious grooves with a grim mood is that set the record apart. It sure will end as one of the best industial metal record of the year.(...)"

stonerhive.blogspot.com/2012/05/put-like-animals.html
"(...) It’s a fight between man and machine. A battle between all kinds of heaviness in the form of noise, sludge, metal, stoner, industrial and punk. Their latest effort Like Animals continues this fine struggle and is mostly comprised of sludge noise that still manages to hold on to a small straw of melody (...)"

www.coreandco.fr/chroniques/-p.u.t-like-animals-3244.html
"(...) C’est avec la rudesse d’un 20 tonnes qui dévale une route boisée des Ardennes en pleine nuit que l’on reçoit la musique de [P.U.T].(...)"

www.nextclues.com
Promo cd-r + pauvre pochette photocopiée = chro au rabais, ce qui est un peu dommage, parce que je me sentais un peu mieux que d'écrire : « le duo franco-belge de [P.U.T.] le fait depuis 1998, et arrivé à son 5ème album, son indus-noise n'a pas bougé d'un sample : il ressemble toujours autant à un Hint qui en pincerait finalement plus pour Godflesh que pour Unsane. » Et la remarque serait un peu injuste, car [P.U.T] fait généralement mieux que copier, calquer et s'appliquer à reproduire ce qui a déjà été fait maintes fois, même si les ambiances doom m'ont fait me souvenir d'un vieux groupe norvégien que je croyais être parvenu à oublier : Red Harvest. C'est dire si je suis resté insensible aux voix qui annoncent la fin des temps - c'est pour bientôt, oui, qu’on en finisse ? Par contre, instrumentalement, même si ça sent un peu un retour de 15/20 ans en arrière - t'as écouté le nouveau Ministry ? -, leur combat basse/guitare against the machines le fait plutôt bien, surtout quand le tempo racle contre le sol.
Au siècle dernier, la culotte de Laurence Romance aurait été humidifiée, Like Animals aurait fait un tabac à Metal Express, entre Treponem Pal et Cut The Navel string (ou Kill The Thrill), et aujourd'hui, il s'écoute sur bandcamp, à sec. (7/10)

nawakposse.com/kroniks/put.html
Les frangins de [P.U.T] sont de nouveaux papas d'un bel album bien ficelé qui, comme ses grands frères se voit insuffler les gênes caractéristiques d'un son de haute volée. Cet album arrivant après quatorze ans d'évolution ouvre le bal sur de grosses distorsions lourdes et épaisses mêlées à la noirceur des machines, un bref instant j'ai pu me sentir à bord du Prométhéus d'Alien…
Puis s'enchaine " Un Zoo " au tempo lent et à la voix déchirée, plus épuré et plus humain puis dans la foulée un " Exuvia " tirant légèrement plus dans la métal indus, simple efficace. Ce titre ne s'encombre pas de fioritures inutiles, c'est la grosse claque. S'ensuivront cinq autres titres partagés entre puissance, ténèbres et machines dont la mention " titre c'est la grosse claque " reviens à " It " pour cet effet rouleau compresseur malsain qui au passage hérite d'un petit remake sur l'EP fourni avec l'album.
Les [P.U.T] bro's ont mis deux ans pour sortir cet album encore une fois frappé fort, à coup de pieds dans le cul, ce duo pas assez connu mérite bien plus d'honneur car il faut l'avouer, ils n'ont rien à envier aux masters du genre.
Si vous êtes en quête de sons étranges, inhabituels à l'orée du Crust, du Doom et de l'indus, jetez vous sur cette petite merveille et vous m'en direz des nouvelles !
(Chronique réalisée par Kareem)

www.auxportesdumetal.com/reviews/P.U.T/put-likeanimals.html
"[P.U.T], c'est un duo franco-belge. Deux allumés notoires qui se revendiquent d'Unsane, Scorn ou encore Godflesh et qui proposent un indus metal crade et survolé par une ambiance apocalyptique malsaine. Un groupe méconnu, ayant pourtant sortit son premier album il y a onze ans, qui nous propose aujourd'hui Like Animals, huit titres pour trois quart d'heures de plaisir. Plaisir qui débute dès la basse vraiment Unsane-ienne d'In The Lake, avec ce petit côté totalement opaque qui a fait de Scorn ce qu'il est et une richesse sonore évoquant Godflesh (la guitare aussi d'ailleurs).
Les influences sont donc là, et plutôt bien digérées a en juger par le souffle mortel qui règne sur ce titre. L'ambiance est bonne, post apocalyptique, évoquant désolation et destruction. Le son est intéressant dans ses textures, grasses mais claires, et le chant est simple mais efficace. On part dans du stoner doom avec Zoo et son alarme retentissante, faisant plus penser à du Orthodox version Gran Poder (putain ce El Lamento Del Cabron...) dans sa proposition de la fin du monde qu'a une joyeuse bande de fêtards. C'est crade, ça tourne dans la tête, ça tabasse. Niveau atmosphère, ça dépasse les derniers Ministry dans le côté indus, et ça peut même aller marcher sur les plates bandes de Manson sur l'inspiré Exuvia. There's A Mammoth In This Room porte très bien son nom, pachydermique et menaçant qu'il est. Le single It devrait tourner en boucle dans les boutiques gothiques, porté par des hurlements intenses et une musicalité à la Mastodon. Broke A Line est d'une puissance Red Harvest-esque, il faut dire que depuis le combo norvégien peu de groupes étaient allés s'aventurer dans les contrées post apocalyptiques de l'indus metal destructeur. Grosse claque. Même chose pour It Ain't Gonna Be Fun, tellement plus sombre que le dernier Morbid Angel...
Oui, le fait de citer des gros noms peut nuire, mais là il s'agit de souligner que le duo n'en prend que le meilleur pour l'intégrer à la personnalité déjà bien prononcée de [P.U.T]. Au final, Like Animals est un de ces bijoux underground capables de rivaliser avec des pontes du genre mais qui se moque pas mal de les ridiculiser. Vivement conseillé aux fans d'indus fini et de saleté abondante, les âmes délicates iront voir dans le cube à images ce qui pollue le monde."

www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=Reviews&rop=showcontent&id=5619
"(...)Avec "Like animals", [P.U.T.] continue sur sa lancée, semant sur son album des sonorités agressives, des rythmiques obsédantes et du chant rugueux. L’ombre de Godflesh et de Neurosis n’est pas loin sur ces mid-tempos menaçants qui prennent leur temps pour tresser des ambiances indus névrotiques et massives. Les amateurs de sludge et de doom gothique vont se régaler.(...)"

CAFZIC " N°59 de MAI 2012
fr.calameo.com/read/00121261839a145a78f33
"(...)Je rajoute que le son de guitare est terrible, la basse hypnotique et plus globalement le son est excellent. Pour moi ça reste un énorme disque avec son lot de morceaux charismatiques, parfois longs et délivrant des atmosphères radicales comme on osait les espérer. Je vous conseille surtout « In the lake », « It », « Zoo » et « Exuvia » , ils en imposent.(...)"

Chronique "La gazette du rock #3" printemps 2012 - Merci Jampur:
www.facebook.com/maisondurock
"duo yvelinois-Bruxellois, Nicolas et Lionel Beyet font du bruit depuis 1998 et reviennent ici avec un 5è album sous la forme d'un LP vynil +CD dans une superbe pochette réalisé par Fabrice Lavollay et sérigraphiée par le Cagibi. La musique de [P.U.T], est vénéneuse. En concert c'est très puissant, envoutant, et à l'écoute de l’album, on n'est pas déçu! Une guitare et une basse, lourdes et gluantes à souhait, sont soutenues par une boite à rythme tout aussi lourde et chant guttural. Dans ce magma sonore il y a de la finesse: un son travaillé, des breaks obsessionnels, hypnotisants, et des séquences sonores qui inquiètent aussi quand même un peu, en ces temps de tortures. "Like animals" est un voyage dont on ne revient pas forcément intact. Avec des titres comme "there's a mammoth in this room", c'est peu étonnant. "
www.facebook.com/maisondurock

Petit rappel pour commencer : [P.U.T.] est un duo franco-belge composé de deux frères qui existe maintenant depuis 1998 et qui a déjà de nombreuses productions à son actif. Cet album-ci étant leur 5ème mais on peut aussi y ajouter une multitude d'autres productions style EP, Live,…
L'origine de la gastronomie est la même depuis le début à savoir une sorte de mélange hybride de métal-indus mais ce ne sont pas toujours les mêmes les ingrédients qui nous reviennent à chaque fois et surtout ce ne sont jamais les mêmes plats qui nous sont présentés. Noirceur et froideur sont les deux premiers mots qui me viennent à l'esprit à l'écoute de leur musique. Ensuite, j'utiliserais le mot expérimental. Enfin, je placerais les mots hypnotique et agressif. Hypnotique pour les rythmes et agressif pour les riffs de guitares. Après, à l'écoute de chaque morceau, vous pouvez mettre certains mots plus en gras que d'autres et y ajouter quelques adjectifs mais vous ne vous éloignerez jamais de l'épine dorsale décrite plus haut, ou pour en revenir à la cuisine, des ingrédients. Et vous arriverez très vite au bout des 8 morceaux et 45 minutes de musique que vous offre ce disque sans même le réaliser car la monotonie ne risque jamais de vous atteindre. Si on parle d'influences, on citera des groupes comme Unsane, Godflesh ou encore Scorn. Une chose est certaine, [P.U.T.] vous laisse rarement l'occasion de respirer, quand la machine s'ébranle, difficile de l'arrêter et de lui résister. Un menu lourd mais qui se laissera digérer sans trop de difficulté par les amateurs du genre.(LS)
www.devor-rock.be/Chroniques%20new/put.html

14 ans que l’aventure du duo yvelino-bruxellois de [P.U.T.] a commencée et pas un seul instant de relâchement pour ses membres qui n’ont eu de cesse de tourner, enregistrer et se perfectionner dans leur style de prédilection qu’est le noise rock. Mais résumer et parquer le groupe dans un seul genre serait mal le connaitre car multiples sont les chemins dérobés qu’il a emprunté pour en arriver au mois de Mars 2012, sortie de « Like Animals », cinquième album du combo. Comme souligné plus haut, le noise rock est la base de la musique de [P.U.T.]. Néanmoins, plusieurs embranchements se font ici en direction du sludge (tempi lents, riffs pachydermiques etc.) mais aussi vers un indus rappelant, par-ci, un Ministry et, par-là, un Godflesh. Ceci est certainement dû à l’aspect martial créé par une boite à rythme aseptisant, dans un bon sens, tout sentiment positif. La musique des Yvelino-Bruxellois est répétitive, à la limite d’une incantation, désagrégeant tout sur son passage dans une noirceur et un nihilisme proche du black metal (surtout au niveau de la voix). En triturant le son pendant une cinquantaine de minutes, [P.U.T.] nous administre un condensé permanent de musique brute et sauvage. « Like Animals » semble déshumanisé et vide d’émotions mais que l’on ne s’y trompe pas ; le duo expérimente et nous plonge habilement dans une spirale négative qui ne finira qu’une fois le CD (ou vinyle) arrêté. Après, les effets secondaires commencent…
brokenballs.blogspot.fr/2012/07/put-like-animals-noise-sludgepogo.html

credits

released November 13, 2015

Lionel Beyet: Bass/Voice/Rhythms
Nicolas Beyet: Guitar/Voice/Rhythms

Recorded in October 2011 by [P.U.T].
Mixed December 2011 by Beyet Nicolas

Bandcamp: putmusic.bandcamp.com
Facebook: www.facebook.com/PUT-78005182411/

tags

license

all rights reserved

about

Cimmerian Shade Recordings Denver, Colorado

Darkness Desolation Irreverence Suffering

contact / help

Contact Cimmerian Shade Recordings

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code